La réponse est : OUI !

Selon une étude américaine menée par des chercheurs de l'université de Harvard, les femmes exposées à de forts taux de pollution lors de leur grossesse connaissent deux fois plus de risques de mettre au monde un enfant souffrant d'autisme !

En effet, les femmes vivant dans des zones où la teneur de l'air en plomb, en manganèse et en chlorure de méthylène est très elevée, ont 50 % de risques de plus d'avoir un enfant souffrant d'autisme.

L'autisme étant une maladie qui se caractérise par un développement anormal de l’enfant, principalement au niveau social, relationnel, et communicationnel.

La pollution engendrerait donc des effets néfastes sur le cerveau de l'enfant !

Alors un seul mot d'ordre : Mesdames faites attention à votre environnement !

PAMAC autisme et pollution